2016-06-03 16:45:51

Les Zuluberlus en DANGER


Asso la ruche - zuluberlus

bandegrise

 

LES ZULUBERLUS EN DANGER


Le Festival B-Side Reggae a pour but de défendre cette culture dans sa diversité en programmant aussi bien 
des noms confirmés que des artistes locaux en développement. Fortes de leurs 10 ans d'expérience dans le 
développement des musiques actuelles sur le département du Val d'Oise, les associations Premier Dragon et 
La Ruche et la salle de l'Observatoire de Cergy, impulsent tous ensemble et pour la sixième année 
consécutive le Festival B-SIDE REGGAE.
Les Zuluberlus (association) assurent depuis 1992 la diffusion et la promotion de toutes les musiques dans le département des Hauts de Seine et plus largement sur le territoire francilien. Parallèlement l'association défend une éducation populaire grâce aux stages, ateliers et autres actions culturelles qu'elle propose. Basée à Colombes (92), elle fait, depuis mars 2014, l'objet d'une chasse aux sorcières par la nouvelle municipalité, Les Républicains. Après une première tentative d'expulsion du local associatif qu'elle occupe depuis 2002, l'association voit sa subvention municipale diminuer de 95% en 2015, alors qu'elle est encore en convention d'objectifs, pour arriver à zéro en 2016, entraînant par la même la disparition de leur subvention départementale. Cela même alors que le travail de diffusion au Cadran et les ateliers musicaux dans les quartiers se poursuivent avec un franc succès. Après la trève hivernale, une nouvelle expulsion lui est signifiée. La mobilisation s'organise alors sous forme d'un "boucan citoyen" lors du conseil municipal du 19 mai dernier. Pour annuler la manifestation, la ville accepte deux jours avant, un rendez-vous fixé au 26 juin prochain. Cependant, devant le succès de l'événement, l'association décide de le maintenir et la ville d'annuler, dès le lendemain, le rendez-vous pris. Privé de dialogue, seule une action en justice semble être maintenant envisageable.
L'association, Les Zuluberlus, n'est pas un cas isolé. L'association, La Lumière de Colombes, a été contrainte de fermer suite à l'expulsion de son local, la mairie lui ayant uniquement proposé une salle sans fenêtre et sans prise éléctrique comme nouveau bureau, tandis que l'association franco-algérienne, La Colombe et le Fennec, a, quant à elle, vu sa réservation de salle pour sa fête annuelle et son assemblée générale, annulée.
Face à ces décisions arbitraires et subjectives, l'association La Ruche, qui poursuit les mêmes objectifs que Les Zuluberlus et partage leurs valeurs, ne peut que réagir et soutenir leur action. Nous vous invitons donc à signer la pétition mise en ligne. "Pas le moment de lâcher."
Pour signer la pétition, c'est ici
Pour suivre l'actu des Zuluberlus, par

 

 

bandegrise